dimanche 16 décembre 2012

Renouvellement licence FFA et cotisation Aéro-Club

.
La fin d'année 2012 approche et il est l'heure de renouveller la licence FFA ainsi que la cotisation de l'Aéro-Club.
Le plus simple est de réaliser ces opérations via le site de la FFA sur le lien ci-dessous.
http://smile.ffa-aero.fr/SMILE_II?LIC=1

Bons vols

Daniel Capart
.

samedi 1 décembre 2012

Mécénat Fondation SNCF

.
Article de Presse 
La nouvelle République - Samedi 1er décembre 2012
.
 
 
Survoler la terre du Poitou c'est possible !
 
L’aéro-club de Couhé-Brux et du Civraisien propose aux enfants et aux adultes handicapés de voir la terre du Poitou d’en haut.
 
Voler n'est pas qu'un rêve, scandent en chœur Bernard Beausset et Catherine Hugault, président et secrétaire de l'aéro-club de Couhé-Brux et du Civraisien, lauréats du Mécénat solidaire décerné par la fondation SNCF.
Depuis trois ans, ces deux passionnés des airs permettent aux enfants et aux adultes handicapés d'admirer la Vienne depuis les cieux.
« Nous nous efforçons de rendre le ciel accessible à tous et pas uniquement aux plus riches. Tout le monde a le droit de réaliser ses rêves », affirme Bernard Beausset.

" Voler n'est pas qu'un rêve ! "
L'aéro-club propose aux élèves de troisième des deux collèges de Couhé, et récemment à ceux de Civray et de Charroux de piloter de petits avions.
« Ils ont des cours de théorie et après la pratique, ils ont leur brevet d'initiation aéronautique », explique Catherine Hugault, elle-même pilote.
Du rêve à la réalité, il n'y a qu'un pas que ces jeunes du monde rural peuvent franchir.

Tous aux commandes
Grâce au soutien du CHU de Poitiers, les enfants malades peuvent également goûter aux joies du pilotage.
« On organise des journées de découverte pour ces enfants et leurs familles sont bien sûr invitées. Le CHU a même fait venir son hélicoptère, explique le président du club, les enfants sont émerveillés et en redemandent à chaque fois ».

Voler devient également possible pour les adultes souffrant de handicap.
« Lors des journées de découverte, nous avons pu faire voler près 70 personnes », se réjouit Catherine Hugault.
Les jeunes collégiens viennent aider les membres de l'aéro-club.
« Ils sont bénévoles et ont suivi une formation préparatoire pour s'occuper des handicapés tout au long de la journée, explique-t-elle avant d'ajouter, nous nous efforçons de leur rendre la vie un peu plus douce ».

Journal la NR - Aurore Ymonnet
.